[Analyse]:C’est l’amour de Paul Vecchiali, la modernité désuète.

C’EST L’AMOUR, ou le charme désuet du cinéma pré-nouvelle vague, étonnant de modernité dans le portrait croisé des mœurs amoureuses libres.

(Cliquez sur l’image pour lire l’analyse)

Publié par

sarahbenzazon

Auteure, rédactrice critique, chroniqueuse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s