[Critique]: Go home, le portrait gracieux d’une femme et de son Liban natal

Impossible de ne pas être happé par le prisme sensoriel brillamment maîtrisé que GO HOME déploie. Il lui manque juste un supplément d’âme.

(Cliquez sur l’image pour lire la critique)

Publié par

sarahbenzazon

Auteure, rédactrice critique, chroniqueuse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s