[Critique] : Mektoub my love : canto uno – Kechiche a t-il encore la grâce?

On ne pourra pas enlever à Kechiche son ambition gigantesque de filmer la vie, la sublime combinaison de la chair cristallisée et du temps qui passe. Ambition, très souvent à la hauteur de son talent, pourtant dans MEKTOUB MY LOVE, quelque chose lui échappe, la magie n’est plus au rendez-vous.

(Cliquez sur l’image pour lire la critique)

[Critique] : Cinquante Nuances Plus Claires, un navet sexy féministe

Avec Cinquante nuances plus claires on tient le navet ciné de l’année, mais heureusement, c’est féministe !

(Cliquez sur l’image pour lire la critique)

[Critique] : La Belle et la meute , allégorie de l’état du féminisme en orient.

La Belle et la Meute Une allégorie à travers de laquelle Kaouter Ben Hania raconte d’abord et avant tout l’histoire d’une femme qui revendique le droit d’être libre et reconnue en tant que victime d’agression sexuelle alors que les bourreaux sont du côté de la justice.

(Cliquez sur la photo pour lire la critique)

[Analyse] : La saga 50 nuances….Le petit plaisir secret cinématographique. Pourquoi ça marche?

À peine trois mois après la sortie de Cinquante nuances plus sombres, les premières images de Cinquante nuances plus claires, le troisième et dernier volet de la saga « Cinquante nuances » affole déjà la toile. Nous revenons sur un des plus gros phénomène cinématographique de la décennie en expliquant pourquoi malgré sa piètre qualité cinématographique , la saga sait parler aux femmes…

(Cliquez sur l’image pour lire l’analyse)

[Analyse] : United States of Love , quand le désir interdit consume et tue à petit feu.

Récit féministe incandescent, exercice de style brillant, United States of Love est une dissertation de haut vole autour du désir des femmes et de leur oppression.

(Cliquez sur l’image pour lire l’analyse)